Mario & Sonic aux jeux Olympiques (WII et DS)

Aller en bas

Mario & Sonic aux jeux Olympiques (WII et DS)

Message  Mario&Sonic (Admin) le Mar 6 Jan - 19:46

Ce doit être le mariage le plus improbable de l’histoire du jeu vidéo. Concurrentes il y a encore cinq ans, les égéries respectives de Nintendo et Sega sont aujourd’hui réunies côte à côte dans un opus qui fleure bon le défi et le dépassement de soi. Mais qu’en est-il au fin fond de la piscine Olympique ? Sega réussit-il à accorder les fans des deux anciens adversaires ? Réponse en quelques épreuves.

Athlétisme familial

Les personnages ont oublié leurs maillots de bain au vestiaire !



Après Astérix aux J.O., ce sont donc Mario et Sonic qui s’y collent. Un second jeu multi-épreuves voit donc le jour sur la console de Nintendo. Comment ne pas alors se pencher sur ce projet plutôt ambitieux d’Olympiades ? Sous licence Beijing 2008, Mario & Sonic aux J.O. en est une adaptation officielle. Le titre de Sega est composé de plusieurs épreuves Olympiques placé dans des décors pleins de couleurs et finement tracés en comparaison avec la plupart des Wii. Il vous proposera de bousculer l’histoire en battant vous-même les records mondiaux. Pour ce faire, rien de mieux que de se glisser dans l’un des seize personnages originaux extraits pour l’occasion de leurs cocons de plateformes. C’est ainsi que vous aurez le choix entre les membres de la famille Mario ou ceux de la fratrie Sonic. De plus, Sega a bien fait les choses puisqu’il vous faudra choisir en connaissance de cause entre tous ces personnages. En effet, chaque avatar a son point fort. Ils sont ainsi classés en quatre catégories rassemblant puissance, vitesse, habileté et personnage complet. Aussi, il va sans dire que Bowser ne devra pas courir un 100m et Princesse Peach ferait mieux de laisser le lancer de marteaux à Vector pour s’adonner allègrement à la natation. Oh, je vous vois venir avec vos gros sabots ! Non, non, vous ne verrez pas Peach ou Daisy en maillot de bain, ni tout autres personnages d’ailleurs. C’eût été un point positif tout de même de voir un Wario en marcel pour le lancer de javelot ou un Sonic en short pour un 110m haies, mais il faudra se contenter de les voir vêtus de leurs habits de naissance en toutes circonstances. Pour revenir au soft en lui-même, trois modes de jeu sont au programme. Outre la partie libre qui n’est tout autre qu’une partie rapide, le mode Mission regroupe toutes les épreuves que vous aurez débloqué à force de bons scores. Il vous faudra alors compléter des objectifs pour réussir celles-ci. Par conséquent, attention, le lancer de javelot, par exemple, devra être mesuré pour ne pas dépasser la longueur prescrite au début de l’épreuve. Enfin, le mode Circuit est réellement le côté le plus attractif du titre.


L’important c’est de participer…

L'escrime. Sans doutes l'une des disciplines les plus sous-exploitées du jeu.



Dans ce mode, vous débuterez par la seule catégorie disponible au commencement : débutant. Ce n’est pas un mal puisque celle-ci permet de se familiariser avec les mini- et les commandes parfois loufoques du titre. Depuis la sortie de la Wii, il est de notoriété publique de dire que ses joueurs sont totalement ridicules lorsqu’on les observe en plein jeu. Et bien Mario & Sonic aux J.O. ne transige pas à la règle et fait de ses joueurs de véritables robots ridiculement rouges d’activité physique. Et oui, il ne faut pas vous méprendre, le jeu de Sega n’a en fait de party-game quasiment que son côté multijoueur. On le classe donc plus facilement dans la rangée assez dépourvue de nos jours des track’n field. Ce genre requière beaucoup de rapidité dans les gestes dans le but d’effectuer le score le plus rocambolesque possible. Et cette jouabilité est presque omniprésente dans Mario & Sonic aux J.O. À la Wiimote seule ou avec le Nunchuck en main, vous allez vous refaire des avant-bras en tentant de supplanter le RM (record mondial) du 100m ou du 100m nage libre. Balayer l’air d’avant en arrière, de haut en bas, de gauche à droite… On a l’impression que toutes les tortures qui sont effectuables avec les manettes de la Wii ont été soigneusement sélectionnées pour être intégrées dans le gameplay de Mario & Sonic aux J.O. Mais malheureusement, même si cela peut paraître drôle dans le concept, le fait de souffrir le martyre au bout d’une heure de jeu intense devient très vite lassant. On abandonne donc, même en multi, au détriment des quelques scores qui auraient pu s’imposer au tableau, le temps d’une partie de tennis de table virtuelle, histoire de se reposer un peu les bras. Et là, ô drame, on se traîne ! La balle met le temps d’un bâillement pour traverser la table, à l’image d’un ralenti de PES. Et ce n’est pas le seul mini-jeu à procurer cette impression totalement soporative et anti-lubrique. L’escrime ne nécessite quant à elle qu’une seule action à répéter 15 fois. On passe outre les parades et feintes conseillées par le tutorial du début pour ne faire que foncer sur son adversaire et le piquer dans le gras du bide, genre mauvais party-game pour casual gamer déprimé…Dommage ! Petit point pour savoir où nous en sommes de ce test. Pour l’instant soit on se fait mal, soit on s’endort. Mario & Sonic aux J.O. ne serait-il donc qu’un bel emballage sans vergogne ?





Pour le pire, certes, mais aussi le meilleur

Les question de culture générale sur les J.O. sont un réel plus



Que nenni ! On parle tout de même d’un jeu mettant en scène seize vétérans de l’univers vidéoludique. Aussi, si vous fouinez un peu plus parmi la vingtaine d’épreuves proposées, vous trouverez quelques merveilles à recommencer moult et moult fois sur une bande sonore dynamique. Le tir à l’arc en est un bon exemple. Exploitant comme il faut les deux manettes de la Wii, celui-ci requière habilité et concentration à la manière du golf de Wii Sports. Aussi, le vent est à prendre en considération afin d’effectuer un tir plus précis, tir qu’il vous faudra préparer en centrant les deux cibles formées par la Wiimote et le Nunchuck. Dans un style plus nostalgique, vous pourrez vous attarder sur l’athlétisme de rêve. Cette épreuve fait partie d’un circuit composé de challenges peu académiques que vous débloquerez au cours du jeu. Ainsi, cette épreuve mélange les genres et s’éloigne des règles de Beijing pour ramener ses joueurs au principe d’un Mario Kart ou d’un Crash Team Racing. Course à pied avec obstacles et items pour dépasser ses concurrents, le cocktail est vieux mais toujours aussi efficace. On se prend au jeu surtout à plusieurs et l'on ne s’en plaindra pas. Au rayon des bonus, le jeu de Sega n’a pas fait les choses à moitié. Ainsi, en bon professeur des arts sportifs, Mario & Sonic aux J.O. vous offre d’en découvrir un peu plus sur les Olympiques, leurs origines et leurs règles à travers un menu Galerie plutôt bien fichu. Et puisque rien ne tombe dans le bec tout cuit, il vous faudra gagner des mini- afin de découvrir les réponses à des questions tels que « Qui est Jingjing, l'une des mascottes officielles des J.O. de Beijing ? » ou encore « Comment devenir un athlète ? ». Une bonne idée en soi. Cela permet de ne pas quitter la console tout en s’instruisant. Une bonne manière de se reposer une fois de plus les bras !




NOTE

15/20


REMARQUE :

En réalité, SEGA et NINTENDO (autrement dit, Sonic et Mario) s' étaient déjà confrontés dans "Sonic in Mario Land" et "Sonic in Mario Land 2"
avatar
Mario&Sonic (Admin)
Admin

Messages : 44
Date d'inscription : 06/01/2009
Age : 31
Localisation : Devant mon écran

Voir le profil de l'utilisateur http://mario-sonic.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum